coup de gueule du 17 février 2018

Ce soir là, je suis au lac du Cébron pour photographier le coucher de soleil et les nombreux oiseaux sur l’eau.

Tout est calme, seul, un groupe de 4 personnes d’un âge certain est sur ma gauche alors que je m’approche du bord du lac.

Soudain, une personne frappe des mains et ça ne manque pas, plusieurs centaines d’oiseaux s’envolent, ces oiseaux qui s’étaient posés sur l’eau pour passer la nuit à l’abri des prédateurs.

Quel peut-être l’intérêt sinon un bêtise profonde de faire s’envoler des oiseaux à la tombée de la nuit ce qui prive d’autres personnes présentes sur ce site du plaisir d’observer la nature.

Les oiseaux se sont posés un peu plus tard au loin, tandis que ces 4 personnes ont continué leur promenade, satisfaites d’avoir vu tous ces oiseaux s’envoler et des effets de leurs claquements de mains, vociférant à qui mieux mieux.

Qui a dit que la nature avait besoin de calme et surtout de respect ?

Dégoûtée, j’ai choisi de rentrer chez moi.

oiseux sur le lac au coucher de soleil